Les pièces d'or européennes les plus prisées

S’il est très souvent conseillé aux particuliers de privilégier les pièces d’or Napoléon, ce n’est pas pour autant que les autres pièces n’ont pas de succès. D’ailleurs, il pourrait même être intéressant de diversifier le placement en ajoutant d’autres types de pièces d’or. Cela diminuerait les problèmes de liquidité, mais surtout, cela augmenterait les chances de maximiser les profits à tout moment.


Les pièces d'or européennes à succès : Union Latine, Souverains, Reich mark ...



C’est ainsi que d’autres pièces d’or, autres que les Napoléon, ont aussi du succès sur le marché français. Pas autant que ces derniers certes, mais elles circulent tout de même de manière régulière. C’est le cas des Union Latine, des Souverains, des 10 Florins hollandais ou encore des 20 Reich Mark.

Ces différentes pièces d’or européennes sont toutes cotées sur le marché français et peuvent donc parfaitement faire l’objet d’un placement dans l’or.

Les pièces Union latine ont été fabriquées pour la première fois en 1865, suite à la Convention de Paris durant la même année. Le but étant de rendre plus faciles la circulation des monnaies en or entre les divers pays signataires. En effet, les pièces Union latine ont été émises par la Suisse, la France, l’Italie, la Belgique et un peu plus tard, par la Grèce. Celles-ci ont été réalisées à l’image des Napoléon françaises. Voilà pourquoi elles ont un diamètre de 20 mm, une valeur faciale de 20 francs, un poids brut de 6,45 g et un titre de 900 millièmes. Comme plusieurs pays en fabriquent, il est normal que ces pièces aient des gravures différentes sur le côté pile. Quant à la face, elle reste la même pour toutes, notamment avec la valeur faciale et la date d’émission bien en évidence. Ayant beaucoup circulé à l’époque, ces différentes pièces d’or ne sont pas toujours en très bon état même s’il en existe encore.

De son côté, le Souverain a été frappé pour la première fois en 1489, sous Henri VII. Cependant, la version moderne, réalisée depuis 1817, est celle qui intéresse tout particulièrement les investisseurs et les particuliers. On le reconnaît surtout par le fameux St George terrassant le dragon de Benedetto Pistrucci à son revers. Mais il est aussi d’autres pièces d’or Souverain avec des revers différents, en tout cas, sous les règnes de William I, George IV, Victoria ou encore Elizabeth II.

Pour les 10 Florins hollandais, elles ont été faites à l’effigie de deux individus uniquement à savoir Wilhelmine et Guillaume III, son père. Elles ont donc été frappées au temps de ce roi et de cette reine, entre 1875 et 1933. Les 10 Florins hollandais ont un diamètre de 22 mm, 6,73 g de poids brut et 900 millièmes de titre.

Et pour terminer avec ces différentes pièces d’or européennes, les 20 Reich Mark ont un diamètre de 22,5mm, un poids brut de 7,965 g et un titre de 900 millièmes. Ces pièces d’or ont été réalisées entre 1871 et 1915 et sont à l’effigie de différents rois Allemands tels que Louis II, Guillaume Ier ou encore Georges Ier.

< différentes pièces d'or

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies merci de visiter notre page Cookies.
J'accepte
x