0800 119 119 Appel et service gratuits Par Godot & Fils Spécialiste des métaux précieux depuis 1933
Mes
favoris
0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
   

L'Etat pourrait-il confisquer votre or ?
(16/07/2021)

> Les actualités >

L'Etat pourrait-il confisquer votre or ?
(16/07/2021)

En 2021, l'État est-il en mesure de réquisitionner votre or comme cela a déjà été le cas en France et aux Etats-Unis dans les années 1930 ?

L'État pourrait-il confisquer votre or ?

La situation économique qui prévaut au plan mondial depuis 2020 avec la crise due à la pandémie du coronavirus a fait ressurgir la crainte d’une «confiscation» par les États des stocks d’or détenus par les particuliers. En effet, depuis un an mais en réalité depuis 2008, la plupart des devises ont connu une forte dépréciation dans le sillage de la baisse généralisée des valeurs boursières. À contrario, le cours de l’once d’or s’est fortement apprécié. Il s’échange aujourd’hui à 1 795 dollars. Ce contexte rappelle les scénarii de «confiscation» de l’or détenu par les particuliers en 1933 aux États-Unis puis en 1936 en France.

Pourrait-on à nouveau assister à un tel scénario ?


Un petit cours d’histoire


En 1933, pour mettre fin à l’envolée des taux d’intérêt due à l’effet de levier qui permettait alors aux banques de prêter plus d’argent qu’elles n’en détenaient dans leurs coffres, le président Franklin Roosevelt dut prendre la mesure impopulaire de «confisquer» l’or de ses concitoyens. En réalité, il s’agissait plutôt d’une réquisition que d’une confiscation. Les détenteurs américains durent alors rendre leurs stocks d’or à l’État contre 20 dollars l’once. Cette mise sous tutelle de l’économie américaine permit entre autres de mettre fin aux retraits massifs des dépôts bancaires et de ramener les taux d’intérêt à des seuils plus raisonnables. Elle visait également à désintéresser les citoyens de l’or d’autant plus que la détention de l’or par les particuliers était devenue illégale aux États-Unis.

L’État peut-il de nouveau réquisitionner l’or ?


Le contexte qui prévaut aujourd’hui s’apparente sur plusieurs points à la situation économique aux États-Unis en 1933 (dépréciation monétaire, inflation, masse monétaire abondante). Seulement, les marges de manœuvre des États pour contraindre leurs citoyens de revendre leurs stocks d’or est très réduite de nos jours. D’une part, parce que les économies sont plus ouvertes et mondialisées. D’autre part, à cause du cours de l’once. En effet, si l’once d’or ne valait que 20 dollars en 1933, il en vaut aujourd’hui quasiment 1800 ! Il serait impossible à quelque État que ce soit de rembourser une telle somme à tous ses détenteurs d’or sans creuser le plafond de son déficit public. Par exemple, en France, celui-ci s’estime aujourd’hui à environ 70 milliards d’euros chaque année. Il serait impossible au pays d’émettre une telle somme. Aussi, est-il important de préciser que malgré le cours bas de l’once d’or en 1933, en réalité l’État américain malgré tous ses moyens coercitifs n’avait pu mettre la main que sur moins de 25% du stock d’or détenu par les particuliers.


Par Patricia Fhal

Patricia FHAL qui a commencé sa carrière d’antiquaire dans les années 70, se spécialise dans le change et principalement le rachat et la vente de métaux précieux (pièces et lingots or) avec notamment l’ouverture de l’agence Change du Panthéon en 1992, l’agence située dans le 5ème arrondissement de Paris. Dix ans plus tard elle rachète l’agence historique Godot & Fils qui est située au 26 rue Vivienne 75002 Paris. Aujourd’hui à la tête de plusieurs bureaux de Change dans Paris, elle s’occupe principalement de développer le groupe Godot & Fils via notamment le site internet et les franchises Godot & Fils partout en France.


Partager cet article sur

Vous aimerez peut-être aussi...

Lingotin Combibar 100g
100 Francs Argent 1982 - 2002
50 Cts Semeuse 1897 - 1920
TRANSPARENCE DES PRIX
TRANSPARENCE DES PRIX
LIVRAISON ASSURÉE
LIVRAISON ASSURÉE
PAIEMENT SECURISÉ
PAIEMENT SECURISÉ