0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Cours de l’Or : la fin des ventes à découvert sur l’Or

Le 26/05/2021 par Mathieu Amacher dans "Cours de l'or"

Il y a quelques mois, nous avions analysé les accords de Bale III et leurs impacts sur l’Or. Pour rappel, ces accords sont rédigés par la Banque des Règlements Internationaux (BRI) : l’organisme en charge de réguler le système bancaire mondial.
Nous avions déjà soulevé le fait que l’Or redevenait un actif de réserve ; au même niveau que le Dollar US ou l’Euro dans les réserves monétaires des Banques Centrales.

En poussant plus loin les investigations, il s’avère que les accords de Bale III vont supprimer la possibilité de détenir de l’Or sous forme de contrat futures à découvert ; Or-Papier.
Il s’agit d’une révolution puisque c’est l’émission et la vente de ces contrats futures qui permettaient un contrôle du prix de l’Or ; notamment pour le pousser à la baisse. C’est le principe de la vente à découvert qui permet de vendre un actif avant de le racheter plus bas.

Dans le système bancaire européen, cette règle va entrer en vigueur fin juin. Cela va forcer une rapide liquidation de ces contrats et une obligation de racheter les contrats vendeurs. De plus, cela va supprimer tout les produits dérivés qui ont un effet de levier sur l’Or ; dérivé fractionnaire. Le marché de l’Or va redevenir un marché simple, sur lequel la valeur de l’Or ne se fera uniquement qu’avec les échanges de physique. Ce marché redeviendra l’intermédiaire entre les acheteurs et les vendeurs.

La mise en place de ces accords de Bale III fin juin nous permettra de connaitre progressivement le véritable prix de l’Or. Le marché de l’Or ne sera plus seulement le reflet d’une spéculation sur les économies et les taux d’intérêt.

Tout le monde va-t-il demander de l’Or physique ?

Ceci est une question intéressante. En effet, pourquoi les banques fermeraient cette vache à lait ? Il leur fallait jusqu’à maintenant vendre des contacts sur l’Or pour avoir des liquidités disponibles et investir sur d’autres marchés.

Il fut un temps où les Banques Centrales étaient limitées dans leurs impressions de monnaie par des règles strictes de bonne gouvernance. Aujourd’hui, toutes ces règles ont volé en éclat et elles peuvent répandre sans gêne de nouveaux billets de banque. Le mécanisme est simple, les Banques Centrales achètent les dettes des états en contrepartie d’argent frai.

La Banque Centrale Européenne possède dans ses coffres plus de 10 000 tonnes d’Or en réserve. Cet Or est comptabilisé suivant le système « mark to market ». Cela signifie que l’Or est comptabilisé à sa valeur de marché et non à sa valeur d’achat. Elle est la première institution au monde pour la détention d’Or. La Federal Reserve possède quant à elle plus de 8 000 tonnes d’Or en réserve. Pour donner un semblant de contrôle, ces Banques Centrales vont envoyer le prix de l’Or à la hausse pour équilibrer leurs comptes. Cela leurs permettra d’avoir encore quelques marges de manoeuvre pour accentuer leurs offres de monnaie.
De plus, les Banques Centrales sont confortées dans leur élan d’offre de monnaie. L’inflation arrive en Europe ; elle est déjà présente aux USA. L’inflation permet aux états de réduire la part de la dette précédemment émise.

 

Les crypto-monnaies : un leurre ?

La communication affolante des banques commerciales sur les crypto monnaies ces derniers mois a sans doute été un leurre pour encourager les petits épargnants à s’engouffrer sur le marché des cryptoactifs ; et pour les détourner du marché de l’Or. Alors que la star du moment, le Bitcoin, a perdu près de 50% de sa valeur en 1 mois, aucune des ces institutions ne communiquent plus dessus.
L’épargne des investisseurs se retrouve bloquée sur des sommets ; sans doute pour longtemps  ; de quoi démoraliser les plus téméraires au tournant du Grand Reset. Les masses doivent être soumises pour éviter tout soulèvement.

Une hausse du prix de l’Or semble être la seule solution pour éponger les déboires économiques de ces dernières années. Aussi ironique que cela puisse paraître, les Banques se tournent vers l’Or pour garder un semblant de crédibilité.

Nous pouvons espérer une hausse historique du cours de l’Or dans les prochains mois.


Par Mathieu Amacher

Mathieu AMACHER est un fin connaisseur du marché de l’Or. Après des études supérieures en France et à l’étranger, très tôt, il saisit la véritable nature de l’Or dans l’économie et les enjeux géopolitiques de sa possession. Matière divine, symbole de pureté, il décide de consacrer sa carrière à cette quête de vérité et de justice ; à ce métal dont la couleur nous rappelle le reflet de l’astre qui nous éclaire. Son but est d’instruire pour que la prospérité et la joie soient le destin de chacun.


Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

On en parle...

LIRE AUSSI

Vous aimerez aussi...

Boite 500 Pièces Maple Leaf
50 Francs Hercule 1974 - 1980
American Eagle 1 Once Or
PAIEMENT SECURISÉ
PAIEMENT SECURISÉ
TRANSPARENCE DES PRIX
TRANSPARENCE DES PRIX
LIVRAISON ASSURÉE
LIVRAISON ASSURÉE