0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Le déclin de l'euro face au dollar

Le 22/11/2022 dans "Actualités financières"

Depuis début 2022, l'euro s'est déprécié de près de 15 % face au dollar. La tendance est d'autant plus prononcée qu'elle s’accentue d'année en année. Cette dépréciation de l'euro par rapport au dollar affecte l'économie réelle et les conséquences ont à la fois des effets négatifs et positifs. La configuration monétaire actuelle soutiendrait les exportations européennes, rendrait les produits nationaux plus compétitifs en attirant les investisseurs étrangers.

Cependant, il existe également des effets négatifs tels que la hausse des prix des importations et le risque de hausse des rendements des obligations d'État. La monnaie unique, à son plus bas niveau depuis 20 ans, menace aussi une économie déjà confrontée à des pics d'inflation. Alors pourquoi cette chute de l’euro face au dollar et quelles en sont les conséquences ?

Pourquoi l'euro baisse-t-il face au dollar ?

La hausse des prix de l’énergie alliée à une détérioration plus large des perspectives pour la zone euro ont entraîné la baisse de la devise européenne. La forte dépendance de l'Allemagne et de l'Italie au gaz russe a inquiété les investisseurs, les économistes prédisant une récession beaucoup plus rapide et plus douloureuse dans la zone euro qu'aux États-Unis.

À cela, s'ajoute la différence de taux d'intérêt entre les États-Unis et la zone euro. Dans la lutte contre l'inflation, la Réserve fédérale américaine est devenue plus agressive pour augmenter les taux d'intérêts. Cette dernière a augmenté de 225 points de base depuis mars, soit 2,25 %, tandis que la Banque centrale européenne (BCE) n'a augmenté que de 50 points de base jusqu'à présent soit 0,5 %.

Le dollar américain profite également de son attrait comme valeur refuge. Au milieu de l'incertitude entourant l'économie mondiale, les investisseurs sont rassurés par la sécurité relative offerte par le dollar, qui reste moins exposé.

Quelles sont les conséquences de la baisse de l’euro sur les marchés financiers et monétaires ?

La dépréciation de l'euro est actuellement l'un des catalyseurs de la hausse de l'inflation dans l'Union européenne. La hausse de l'inflation réduit le pouvoir d'achat des consommateurs, un facteur qui inquiète à la fois les citoyens et les gouvernements des pays européens.

Les niveaux déjà très élevés de la dette publique devraient augmenter à mesure que l'euro se déprécie, ce qui est considéré comme critique. Cela pourrait entraîner une hausse des taux d'intérêt à long terme, ce qui réduit l'accès au crédit et limite les investissements. Une situation contre-productive à un moment où l'économie a besoin de capitaux pour se remettre des crises sanitaires passées.

De même, dans le cas des entreprises, les conséquences d'un euro plus faible face au dollar varient selon leur dépendance au commerce extérieur et à l'énergie. Les entreprises exportatrices hors zone euro bénéficient d'un euro plus faible, car les prix sont plus compétitifs (lorsqu'ils sont convertis en dollars), tandis que les entreprises importatrices sont davantage pénalisées.

En revanche, les coûts d'exploitation ; liés aux matières premières et à l’énergie, vont exploser pour les entreprises locales qui composent la structure économique de l'économie européenne, et exportent peu.

Sur le marché monétaire et plus particulièrement le marché de l’or, ce dernier, qui, comme la plupart des matières premières, s'échange internationalement en dollars ,est l'une des principales victimes de la force du dollar. En 2022, les prix de l'or ont culminé en mars-avril.

Par ailleurs, les affaires internationales et la déflation de la monnaie européenne affectent directement ce cours. Les taux des banques centrales, l'impression des billets de banque, les obligations d'État et les bons du Trésor soutiennent l'économie et font baisser les prix de l'or à court terme. Dans le même temps, les Banques Centrales achètent de plus en plus d'or, valeur refuge. Pour les particuliers, l'inflation et un euro plus faible réduisent le pouvoir d'achat.

La monnaie se déprécie, obligeant les ménages à dépenser davantage. Investir dans l'or permettrait donc aux particuliers de se protéger et de maintenir leur pouvoir d'achat.

Ainsi, ce métal précieux, rare et qui se trouve en dehors du système, reste stable et ne disparaîtra pas même si la bourse ou les banques s'effondrent. De plus, la fiscalité de l'or encourage à l'investissement.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

DANS LA MÊME CATÉGORIE

LIVRAISON ASSURÉE
LIVRAISON ASSURÉE
TRANSPARENCE DES PRIX
TRANSPARENCE DES PRIX
PAIEMENT SECURISÉ
PAIEMENT SECURISÉ