0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Pour quelles raisons parle t-on de déficit de liquidité monétaire ?

Le 01/12/2022 dans "Actualités financières"

De nombreuses organisations avec des bilans sains négligent souvent de surveiller leur flux de trésorerie. Le risque est alors important de se retrouver à court de liquidités. Rien d’alarmant en soi. Mais une mauvaise gestion de cette situation peut être néfaste.

Comprendre le déficit de liquidité peut alors permettre d’optimiser son exposition aux risques et de prendre des mesures appropriées pour enrayer une spirale descendante. Ici, nous examinons le déficit de liquidité, en soulignant ses expressions, tout en proposant une solution simple pour s’en protéger.

Le déficit de liquidité : qu’est-ce que c’est ?

On parle toujours de déficit de liquidité pour désigner une pénurie de liquidités ou d’actifs facilement convertibles en cash.

Ce phénomène est observable sur des portefeuilles d’investissement comportant essentiellement des actifs peu liquides et est manifeste sur des investissements à long terme.

Un exemple très simple de déficit de liquidité représente une entreprise avec des millions d’euros immobilisés dans des équipements de pointe.

Malgré cela, elle ne dispose pas d’assez de liquidités pour payer son personnel ou ses fournisseurs.

En quoi une telle situation est préoccupante ? On peut l’apprécier du point de vue d’une entreprise ou d’un investisseur.

Force est de constater que, depuis la fin de la crise liée au coronavirus, les marchés financiers sont confrontés à un déficit de liquidité monétaire. Cette situation s’explique pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, cette situation peut s’expliquer par le fait que l’économie mondiale a été mise en « pause » pendant les deux années de crise Covid : les entreprises et les banques ont dû grignoter sur leurs fonds propres, contribuant ainsi à une diminution de leur liquidité.

Autre phénomène : on a constaté, ces derniers mois, un déséquilibre entre l’offre et la demande de certaines valeurs. Résultat : les prix n’arrivent pas à se former et cela contribue au déficit de liquidité monétaire.

À cela s’ajoute une autre raison, d’ordre financier.

En effet, la hausse des prix, l’inflation et les craintes de récession, aux États-Unis comme en Europe, contribuent à réduire la confiance qu’ont les investisseurs dans les marchés financiers. Les investisseurs ont donc tendance à se retirer des marchés financiers traditionnels pour s’orienter vers des valeurs refuges, contribuant ainsi à un déficit de liquidité monétaire.

Diversifier pour se protéger d’un risque de liquidité monétaire

Il sera pratiquement impossible de se prémunir totalement contre un déficit de liquidité. C’est pourquoi il est généralement admis qu’un portefeuille diversifié peut réduire ce risque.

En la matière, investir dans les métaux précieux comme l’or, le platine ou l’argent est toujours une option privilégiée. Très stable, l’or est notamment connu comme un élément de diversification propre à équilibrer un portefeuille de placements.

Si les marchés financiers traditionnels sont particulièrement sensibles aux crises économiques, aux crises financières, à l’inflation et aux récessions, cela n’est pas le cas du marché de l’or. Bien au contraire : en temps de crise, la cour de l’or a tendance à augmenter.

En effet, l’or, au même titre que d’autres métaux précieux comme c’est le cas de l’argent, ne souffre pas des crises économiques et financières. Cela s’explique en partie grâce à sa valeur intrinsèque : le métal jaune possède une valeur propre, contrairement à une cotation boursière.

À cela s’ajoute le fait que ce métal précieux jouit d’une réputation sans faille : il s’agit, de ce fait, de la valeur refuge par excellence. On constate par-là, depuis maintenant une centaine d’années, que l’or augmente de valeur en temps de crise économique.

À cela s’ajoute le fait que l’or ne connait pas de déficit de liquidité monétaire : il est aujourd’hui particulièrement simple, et rapide, d’acheter ou de revendre son or, notamment auprès des banques, mais aussi auprès de négoce spécialisé dans l’achat et la vente d’or.

Toutes ces raisons poussent de plus en plus d’investisseurs à se tourner vers le marché de l'or en temps de crise, et ce, pour sécuriser une partie de ses investissements.

Cependant, c’est surtout une valeur très liquide, facilement vendue et qui permet de rembourser rapidement les dettes dans les périodes d’incertitudes.

Ainsi, de plus en plus d’investisseurs misent sur l’or dans la répartition tactique de leurs actifs. Plusieurs formats sont donc possibles, du lingot d’or 1kg au lingotin de 100 gramme or. Mais c’est sans doute le fait d’acheter des louis or qui traduit le choix d’investissement le plus liquide.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

DANS LA MÊME CATÉGORIE

LIVRAISON ASSURÉE
LIVRAISON ASSURÉE
PAIEMENT SECURISÉ
PAIEMENT SECURISÉ
TRANSPARENCE DES PRIX
TRANSPARENCE DES PRIX