0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Comprendre l’effondrement de la Silicon Valley Bank en 2 minutes

Le 13/03/2023 dans "Actualités financières"

L'effondrement de la SVB (Silicon Valley Bank), acteur clé de la communauté technologique et du capital-risque, laisse ses clients professionnels et particuliers dans l'incertitude quant au sort qui sera réservé à leur argent.

Pourquoi la Silicon Valley Bank est-elle en faillite ?

La faillite de la Silicon Valley Bank a été un événement majeur de ce week-end. La banque, principale banque des entreprises de la Silicon Valley et de leurs employés, a été contrainte de déposer le bilan en raison notamment de la hausse des taux d'intérêt par la Réserve fédérale des États-Unis. Cette actualité a été perçue comme une onde de choc à travers les marchés financiers et les investisseurs du monde entier.

Histoire de la Silicon Valley Bank

La Silicon Valley Bank était une banque spécialisée dans le financement des start-ups technologiques, des entreprises de biotechnologie et d'autres entreprises à forte croissance de la Silicon Valley. 

Elle a été fondée en 1983 et est devenue l'une des banques les plus respectées et les plus performantes de la région. Elle avait une base de clients diversifiée, allant des petites start-ups aux grandes entreprises de la technologie.

Par ailleurs, la banque a connu un succès rapide, aidant à financer certaines des entreprises les plus emblématiques de la Silicon Valley, telles que Apple, Google et Amazon.

Cependant, celle-ci a commencé à connaître des difficultés ces dernières années. Elle a subi des pertes importantes sur ses prêts aux entreprises de biotechnologie, qui ont connu des difficultés financières en raison de la concurrence accrue et de la réglementation gouvernementale.

D’autre part, le relèvement des taux d'intérêt de la Fed en 2022 et 2023 a fait chuter la valeur des MBS (titres adossés à des créances hypothécaires qu'avait acquis la banque) de la Silicon Valley Bank. Cette hausse des taux a également augmenté les coûts d'emprunt pour la Silicon Valley Bank, qui a dû payer des taux d'intérêt plus élevés sur ses prêts et sur ses obligations.

La combinaison de ces facteurs a finalement conduit à la faillite de la Silicon Valley Bank. La banque, incapable de rembourser ses créanciers, a été contrainte de déposer le bilan.

Le Bank Run de la Silicon Valley Bank

Selon un document publié ce Vendredi par le Département Californien de Protection des Consommateurs de Service (DFPI), les ordres de retrait adressés à SVB ont atteint 42 milliards de dollars sur la seule journée de jeudi. Ce phénomène de panique bancaire est appelé Bank Run.

Par conséquent, la Silicon Valley Bank (SVB) a été fermée par l’Autorité de Surveillance Financière californienne le 10 mars après avoir annoncé une importante vente d'actifs et d'actions visant à lever des capitaux supplémentaires. 

La Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) a été désignée comme administrateur judiciaire afin de protéger les dépôts assurés. Toutefois, la FDIC n'assure que 250 000 dollars par déposant, par établissement et par catégorie de propriété. 

Cet événement est de ce fait considéré comme historique car il représente à la fois la plus grande faillite bancaire depuis la crise de 2008 et la deuxième plus importante défaillance d'une banque de détail dans l'histoire des États-Unis.

Son incidence sur le cours de l'or a d'ailleurs été immédiate. Retrouvez l'évolution graphique du cours de l'or en cliquant ici >

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

DANS LA MÊME CATÉGORIE

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
livraison
LIVRAISON ASSURÉE