0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

L’augmentation des rendements obligataires impacte le métal jaune

Le 13/11/2017

La semaine passée, les cours de l’or ont fluctué de manière notable. La faiblesse du dollar en début de semaine a dynamisé les transactions de métal jaune. Pourtant, peu avant la clôture soit vendredi après-midi, l’or a chuté dans un très court laps de temps.

 L’augmentation des rendements obligataires a engendré le contrat d’or le plus actif avec livraison courant décembre, celui-ci a néanmoins perdu 1% de sa valeur. L’or a donc achevé la semaine de trading à 1276 dollars par once, soit 14 dollars de moins que le haut de trois semaines atteint jeudi dernier.

La semaine dernière ayant été relativement calme sur le plan géopolitique, le dollar est resté faible, ce qui a entrainé des comportements spéculatifs introduits par le retardement de l’introduction de la réforme des taxes. Ceci explique l’augmentation prématurée du prix, les républicains réfléchissent à retarder l’introduction de la réforme un an de plus. Les analyses tablent sur le fait que ce retardement poussera la Fed à retarder l’augmentation des taux d’intérêt, ce qui serait profitable au métal jaune.

En ce qui concerne la demande en or, le World Gold Council note une baisse de l’ordre de 915 tonnes entre juillet et septembre 2017, soit la demande la plus basse depuis 2010. Cette baisse trouverait sa source dans la baisse des ventes en bijouterie.

Des bats et hauts pour l’argent

Le métal gris a ouvert la semaine passée de trading à 16,91 dollars par once mais est devenu de plus en plus volatile au fur et à mesure que la semaine avançait. Le prix est donc monté jusqu’à 17,32 dollars par once dès mardi mais a commencé à diminuer pour clore la semaine à 16,91 dollars par once.

Quoi qu’il en soit, l’argent continuera à profiter d’une demande accrue en provenance de l’industrie et plus particulièrement en provenance du secteur photovoltaïque. La faible demande actuelle entraîne le prix vers le bas, ce qui peut être du à la force du marché boursier autant qu’à l’augmentation des taux d’intérêt. A titre d’exemple, les ventes de Silver Eagle ont chuté de quasiment 50% en comparaison avec l’année dernière. 

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
paiement
PAIEMENT SECURISÉ