0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Résumé de la semaine de trading

Le 26/03/2018

Cours de l’or

Lors de son premier entretien avec le FOMC (Federal Open Market Comittee), en tantque  président de la Fed, Jerome Powell a fait comprendre qu’il n’y aurait pas d’accélération dans le rythme de l’augmentation des taux d’intérêt. 

Toutefois, les prévisions entourant la politique monétaire à venir pour les deux prochaines années tablaient sur une augmentation du rythme des hausses des taux. Celles-ci étaient en fait déterminées sur des prévisions économiques elles-mêmes basées sur une économie plus solide plutôt que sur une posture hawkish de la Fed.

En décembre, la réserve fédérale a augmenté les prévisions entourant le PIB américain 2018 le faisant ainsi évoluer de 2,5%  à 2,7%. Pourtant, l’opinion partagée par la majorité des participants du FOMC est restée inchangée en ce qui concerne les deux hausses des taux équivalent à une hausse de 1,75%.

Ils sont ainsi allés à l’encontre des spéculations qui entouraient une hausse supplémentaire pour 2018. Malgré la perspective d’une amélioration économique, Powell est intervenu en ces termes « Les chiffres ne montrent pas que nous soyons sur le point d’assister à une accélération de l’inflation ».

Cette prise de parole suggère que ce dernier n’est pas particulièrement préoccupé par le fait que le marché de l’emploi resserré puisse soutenir l’inflation bien qu’il se dise « particulièrement vigilant ».  L’or a gagné 20 dollars par once juste après la prise de parole du président de la Fed, du fait que les déclarations de ce dernier étaient comparables à celles de sa prédécesseur, Janet Yellen.

Cette réunion n’a pas changé considérablement  les perspectives en ce qui concerne le métal jaune. Dès jeudi, les annonces concernant les droits de douane ont occupé le devant de la scène faisant encore grimper l’or qui affichait 20 dollars supplémentaires de hausse vendredi.

Cours de l’argent

Les droits de douane américains ont principalement visé les biens chinois, ce qui a entrainé des effets mitigés sur l’argent. Des rumeurs autour de l’augmentation des droits de douane sur 60 milliards de dollars de biens chinois ont circulé pendant toute la semaine, jusqu’à la publication des chiffres officiels jeudi 22 mars.

La Chine a laissé entendre qu’une issue diplomatique était possible tandis que le premier ministre chinois Li Keqiang affirmait que la Chine souhaite encourager les investissements étrangers. En parallèle, il a également parlé de faire cesser le transfert obligatoire de technologie des entreprises souhaitant s’implanter en Chine mais de manière un peu trop tardive.

Aussi dès vendredi, la Chine a riposté en annonçant la hausse de ses propres droits de douane sur 3 milliards de dollars de biens américains. L’horizon semble s’assombrir et d’autres hausses pourraient suivre d’autant qu’une guerre commerciale serait susceptible d’éclater, en réaction à la montée des tensions, Donald Trump a dit que cela ne lui posait aucun problème. L’impact économique et inflationniste du à une augmentation des droits de douane à l’importation pourraient profiter aux métaux précieux et les faire sortir de la fourchette dans laquelle ils évoluent actuellement. 

L’argent a sous-performé par rapport à l’or, enregistrant seulement une hausse de 0,9% tandis que l’or enregistrait 1,5% vendredi récupérant des pertes de jeudi. L’argent pourrait être victime d’une légère tendance baissière du fait que l’augmentation des droits de douane serait susceptible de faire baisser la demande sur l’électronique, qui constitue encore la demande la plus importante sur l’argent. 

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

DANS LA MÊME CATÉGORIE

prix
TRANSPARENCE DES PRIX
paiement
PAIEMENT SECURISÉ
livraison
LIVRAISON ASSURÉE