0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

L’or ne profite pas du second shutdown

Le 09/02/2018

Face aux performances en hausse du dollar, les investisseurs percevaient l’éventualité d’un second shutdown comme susceptible de redynamiser les cours de l’or. Pour l’instant, il n’en est rien, depuis le dernier haut du 24 janvier l’or reste orienté à la baisse.

En plus de la remontée du dollar américain, l’or doit composer avec l’augmentation des taux réels. Ceux-ci ont pour conséquence d’augmenter l’aversion des investisseurs au risque mais ces derniers se cantonnent pour l’instant au marché d’actions. Tout au long de l’année 2017, le métal jaune a su tirer parti des mauvaises performances du dollar.

A l’heure ou l’inflation se fait à nouveau craindre, l’or ne semble pourtant pas bénéficier de cette anticipation, contrairement au mouvement qu’elle adopte traditionnellement. Or, cette corrélation se vérifie sur de longues périodes, les gens considèrent alors la relique barbare comme une protection de choix contre l’inflation, ce qu’elle est.

Ainsi, cette corrélation semble de plus en plus difficile à vérifier, beaucoup plus en tout cas que celle existant entre rendements réels aux Etats-Unis et évolution des cours. Ces rendements ont enregistré un redressement notable depuis le début de l’année 2018 sans limiter la progression de l’or, du moins jusqu’à maintenant.

Il semblerait en réalité que la récente et rapide augmentation des taux réels serait à l’origine de leur décorrélation d’avec les cours du métal jaune.

Quoiqu’il en soit, les cours se maintiennent pour l’heure à 1316 dollars, espérons que la décorrélation constatée ne traduise pas une poursuite de la correction de l’or. 

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

LIVRAISON ASSURÉE
LIVRAISON ASSURÉE
TRANSPARENCE DES PRIX
TRANSPARENCE DES PRIX
PAIEMENT SECURISÉ
PAIEMENT SECURISÉ