0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

L’évolution des métaux précieux en janvier

Le 05/02/2018

Où en est l'or ?

Le budget indien pour l’année fiscale 2019 n’a pas eu les conséquences attendues par l’industrie aurifère sur l’importation de l’or. Ainsi, les importations indiennes d’or physique ont diminué avant même la publication du budget en prévision d’une diminution des droits à l’importation. A présent que la publication a levé le voile sur les droits à l’importation, celles-ci pourraient reprendre à court terme.

Le budget a également offert un support considérable au secteur agricole, allouant des fonds à l’amélioration des infrastructures rurales tandis que le prix de rachat minimum des récoltes a été rehaussé. Rappelons que l’Inde rurale investit dans l’or physique de manière significative, des revenus en hausse pourraient donc avoir un effet vertueux sur la demande en or physique.

Par ailleurs, Janet Yellen a tenu son dernier meeting à la réserve fédérale où elle en a profité pour se prononcer sur le maintien des taux d’intérêt en l’état. Malgré ce dénouement attendu, une certaine volatilité des prix à court terme a été enregistrée après cette annonce. L’impact a toutefois été minimisé et l’or a clôturé la journée de trading au même point qu’elle l’avait débuté. Une nouvelle hausse des taux d’intérêt est prévue pour le mois de mars.

L'or s'est négocié dans une fourchette relativement étroite d'environ 25 $ l'once au cours de la semaine et a terminé la semaine en baisse de 22 $ l'once.

Qu’en est-il de l’argent ?

Le mois de janvier est habituellement propice aux pièces en argent, du moins en ce qui concerne les ventes de la US Mint. Pourtant, il faut croire que cette année est différente des autres, en effet les ventes de pièces American Eagle ont chuté de 37% par rapport à la même époque l’an dernier (soit 3,2 millions d’onces en moins). La Perth Mint a également enregistré une demande en baisse pour les produits d’investissement, soit 13% de moins que l’année dernière à la même époque (1,07 millions d’onces en moins).

Fresnillo a indiqué avoir enregistré une hausse de la production de 20% par rapport à l’année passée. Cette amélioration est due aux rendements en hausse de la mine de Fresmillo, qui conserve sa place de première mine en termes d’extraction d’argent fin. A la mine de Saucito, de plus gros volumes ont été traités tandis que la deuxième phase d’opérations a été lancée à la mine de San Julian.

Ainsi, la production totale d’argent était de 58,7 millions d’onces en 2017et devrait grimper à 67 voire 70 millions d’onces en 2018. La volatilité du prix de l’argent enregistrée après la déclaration de Janet Yellen était encore plus importante que celle de son homologue doré. En comparaison avec l’or, l’argent a sous performé jusqu’à la fin de la semaine, la clôturant avec une baisse de 0,69 € par once.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX