0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Les prévisions or et argent pour le second semestre 2013

Le 06/08/2013

La tendance à venir pour le cours de l'or

Les politiques monétaires et les tendances influent de plus en plus sur la fluctuation des cours de l’or. Les politiques fiscales américaines et les déclarations de la FED à propos des programmes "quantitative easing" ont notamment joué un rôle important dans le marché des métaux précieux.

La grande popularité dont a profité l’or durant des années ne semble plus garantie. Les flux de sortie importants des ETFs en première partie d’année soulignent le fait que les investisseurs ont déjà commencé à réorganiser leur portefeuille.

D’autres classes d’actifs, en particulier les actions, attirent les investisseurs grâce à des rendements plus élevés et devrait permettre aux partisans d’un arrêt du programme d’achat d’obligation de gagner du terrain.

De nouvelles corrections et des baisses des taux d’intérêts sont possibles à l’avenir. Le métal précieux pourrait manquer du phénomène de la peur de l’inflation qui a permit dans le passé, de supporter l’or.

Néanmoins, les problèmes ayant motivé la création des programmes économiques n’ont généralement pas été réglées au long terme. Les investisseurs privés ont des raisons légitimes d’être perturbés, d’autant plus que les bourses risquent de subir une correction à moyen terme.

Dans ce contexte de baisse des cours, la situation de certains producteurs va s’empirer, les forçant à se battre pour leur marge.

En prenant en compte les six premiers mois de l’année, la Chine devrait devenir le premier importateur d’or et donc dépasser la demande indienne pour la première fois. Depuis la correction des prix mi-avril, les importations d’or en Chine ont considérablement augmentés et l’or pur à 999,9 continue de connaitre une forte demande. En Inde, les mesures restrictives sur les importations ont gravement touché le secteur.

Les supports procurés par les achats des banques centrales diminuent également. L’année dernière, la banque centrale américaine a acheté 532 tonnes. Pour cette année, les prévisions se situent à 400 tonnes. En termes d’offre, on s’attend à une légère augmentation de la part des producteurs. En raison du niveau des prix nettement inférieurs, le métal provenant du recyclage risque de chuter de 20% par rapport à l’année dernière.

Dans l’ensemble, peu de facteurs pourraient renverser la tendance dans laquelle se trouve l'or depuis la mi-avril.

 

L'argent et les prévisions pour fin 2013

Comme mentionné dans les prévisions de début d’année, la demande des investisseurs a influencé de façon importante les cours. Au cours des derniers mois, les investisseurs spéculatifs en particulier ont vendu leurs positions après que les prix ont atteint des niveaux élevés, suite aux politiques monétaires mises en place par les banques centrales. Depuis la correction du mois d’avril, le marché semble maintenant trouver son équilibre entre 18 et 23 dollars.

En outre, depuis ces derniers mois, moins d’argent provenait du recyclage disponible, notamment à cause des cours baissiers.

On s’attend à des prix de l’once aux alentours des 24 dollars avant la fin de l’année. Cela représente une prime de 3,5 $/ l’once par rapport à aujourd’hui.

L’argent a connu de plus grosses variations que l’or. Le résultat est un ratio Or/Argent actuellement situé à 66. Si l’or venait à remonter, l’argent devrait suivre les fluctuations, mais de manière plus amplifiée.

D’ici la fin de l’année, un ralliement envers l’argent devrait se produire. Il pourrait être supporté par la hausse prévue de la TVA en Allemagne sur les pièces bullion en argent (passant de 7% à 19%).  Enfin, le support des banques centrales suggère que la demande industrielle va connaître une hausse.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

DANS LA MÊME CATÉGORIE

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
livraison
LIVRAISON ASSURÉE