0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

Le cours de l'or se porte bien, grace à la situation chypriote

Le 20/03/2013
Hier, le cours de l'or s’est maintenu au dessus des 1600 dollars l’once mais, pour les européens, le cours de l'or est retombée sous les 1240 euros. Cette fluctuation intra-européenne du cours de l'or s’explique par le chaos bancaire actuel en Chypre. Selon Bill English, ministre des finances de Nouvelle Zélande « Les longs problèmes [de la zone euro]… ne vont pas être résolus rapidement », il ajoute « Je pense qu’au cours des cinq ou sept prochaines années, vous allez voir ces éruptions occasionnelles d’anxiété [de la zone euro] de façon plutôt inattendue. »

En début de semaine, les contrats aurifères aux Etats-Unis ont augmenté de près de 30% par rapport à la semaine précédente ; Cependant les contrats ouverts en fin de séance n’avaient que très peu changé.

Pour la 32eme fois cette année, la SPDR Gold Shares, a connu une baisse importante de ses réserves. Au contraire, d’après Bloomberg, les réserves ETF d’argent ont connu un pic historique avec près de 19740 tonnes. « Nous voyons maintenant le marché de l’or en train de bâtir une base solide à [1 600 dollars l’once] », a expliqué un trader d’une banque de métaux précieux dans un rapport privé, avec les « fondamentaux pour l’or comme « valeur refuge » revenant en force. »

Commerzbank semble confirmer cette idée dans son dernier rapport : « Tant qu’il y aura un manque de clarté et surtout si la situation s’empire, l’or devrait continuer à rester en forte demande comme valeur refuge ».

Hier, La Chypre a imposé des congés d’urgence de trois jours, permettant au parlement de débattre et de voter le plan de sauvetage. Ce plan prévoit de taxer 6,75% sur des épargnes de moins de 100 000 euros et de 9,9% pour des valeurs supérieurs. De plus, selon la BBC, le ministre des finances chypriote a proposé un « impôt à zéro » pour les épargnants détenant moins de 20 000 euros.

Pour conclure, une annonce de Moscou laissait entendre que le gouvernement Russe pourrait faire revenir un prêt de 2,5 milliards d’euros accordé à la Chypre suite aux taxes que pourrait subir les épargnants russes. De son côté le grand groupe Gazprom réfute les théories d’un rachat des dettes chypriotes pour un montant de près de 16 milliards d’euros en échange des droits d’exploitation du pétrole et du gaz du pays.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
paiement
PAIEMENT SECURISÉ