0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

La chute du rouble en Russie attise la crainte du reste du monde.

Le 18/12/2014
La chute de la monnaie russe tient principalement à trois facteurs: la spéculation contre le rouble, le recul du prix du baril de pétrole et les sanctions occidentales prises contre la Russie en raison de son rôle dans la crise ukrainienne. Au 17 décembre, l'inflation approche 10 %.

Pourtant, la banque centrale est intervenue quasi quotidiennement depuis le début du mois pour soutenir le rouble, dépensant au total 5,9 milliards de dollars, sans succès.
Elle a aussi augmenté son taux directeur à 17 % en l'espace de quelques jours, pour juguler le mouvement au risque d'affecter une économie déjà au bord de la récession avec des crédits plus coûteux.

Mercredi 18 décembre, le rouble semble se stabiliser. Cependant, les marchés mondiaux restent très pessimistes quant à la conjoncture mondiale. En effet, en plus de cette crise financière Russe, une nouvelle crise semble émerger en Grèce, avec l'organisation d'éléctions anticipées et un ralentissement de la croissance chinoise qui effraie les marchés.

Ainsi, selon les spécialistes, l'or devrait profiter de ces incertitudes, avec des bourses en chute libre, les fonds spéculatifs, les banques et les particuliers vont sûrement se tourner vers des actifs plus sécuritaires, afin de se protéger contre la crise. Le pétrole étant au plus mal depuis 5 ans, l'or reste l'un des seuls investissements qui continue à rapporter des bénéfices sans prise de risque.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
paiement
PAIEMENT SECURISÉ