0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Actualité de l'or et l'argent pour la semaine du 16

Le 20/09/2013

Le marché de l'or

Lorsque le gouvernement américain a signalé son intention de ne pas intervenir militairement dans le conflit syrien les cours de l'or ont chuté dans un premier temps. Les investisseurs ont liquidé leurs actifs de façon brutale; ainsi, l'or s'échangeait à 1304,50$ l'once vendredi, son plus bas niveau depuis le 9 Août 2013. De plus, la demande physique n'a pas offert le support espéré.
En avance sur la décision de la FED, les investisseurs européens et américains, ont freiné leurs achats. Même en Asie, les achats physiques ont été restreints et les prix s'élevaient aux alentours des 1390$ l'once dans la dans la première partie de semaine. Ainsi, la prime sur l'or entre Hong Kong et Londres était de 2$ l'once. En comparaison, une différence de 6$ l'once s'appliquait en juin.

Le comité Federal d'Open Market (FOMC), qui s'est réuni mardi et mercredi, a été au centre des attentions de la semaine dernière. La majorité des acteurs du marché s'attendent à ce que la banque centrale fournisse des détails sur le redressement de sa politique monétaire. Une réduction des achats d'actifs de 10 milliards de dollars par mois va contribuer à la corriger.

Cependant, dans l'environnement actuel, l'avenir des cours de l'or est incertain. Un premier support psychologique se situe à 1300$ l'once, mais il pourrait descendre à 1270$ l'once. Inversement, une reprise temporaire est concevable, notamment suite aux décisions du FOMC. Dans ce cas, des niveaux de prix aux alentours des 1355$ l'once constitue une résistance importante.

Le changement de cap de la politique monétaire américaine va probablement continuer à peser sur les cours de l'or dans l'année à venir. L'agence Reuters n'exclut pas une baisse aux alentours des 1300$ l'once prochainement, mais prévoit également une reprise d'ici 2014 avec un cours qui pourrait monter à 1500$ l'once. Sur l'année en cours, des prix bas du métal précieux pourrait avoir un impact sur l'offre. La GFMS prévoit un déclin de l'offre de métal en débris. Dans un même temps, les analystes prévoient une légère augmentation de la production minière. Enfin, les surplus de stocks risquent de baisser cette année.

Le marché de l'argent

Au début de la semaine dernière, l'argent s'échangeait aux alentours des 23,07 et 23,36$ l'once. Un premier effondrement des cours s'est produit mardi soir, lorsqu'il est apparu clairement qu'il n'y aurait pas d'action militaire contre la Syrie. Au cours de la semaine, les prix ont continué à baisser; avec une chute à 21,35$ l'once, le métal a atteint son plus bas niveau au moment où l'or était sous pression. Malgré les prix bas, les industriels ont réagi avec prudence. Au contraire, lorsque l'argent a repris du poil de la bête, on a pu observer une hausse de la vente d'argent en vrac.

Pour cette semaine, la résistance de l'argent se situe à 23,10$ l'once. Si ce niveau était dépassé, le test se situerait à 24$ l'once. Un premier support est déjà 21,71$ l'once.


Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX