0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

Rapport sur l'or et l'argent pour la semaine du 30 septembre

Le 10/10/2013

L’or a terminé les derniers jours du troisième trimestre en dents de scie. Mais il a commencé le mois d’octobre avec un ralentissement. Il a chuté de 4,3%, passant de 1 335 $ l’once à 1 278 $ (le plus bas niveau depuis 2 mois), passant en- dessous de la barrière psychologique des 1 300 $ l’once.

Ces mouvements sont difficiles à comprendre. En effet, avec le conflit au congrès américain à propos du budget, il aurait été logique que le fameux « shut down » ait favorisé la montée des cours de l’or. Apparemment, les acteurs du marché se sont positionnés de façon curieuse à long terme. Le déclenchement des ventes des positions a été opéré par le COMEX (Organisme financier responsable des contrats à terme pour les métaux précieux).

Le support provenant des pays d’Asie, principalement de la Chine  a manqué, à cause des jours fériés. La demande indienne a, elle aussi, été ralentie malgré la saison des mariages et des vacances.

Un autre facteur d’incertitude, outre les conflits sur le budget, a été la question du plafond de la dette américaine. Une décision du congrès est aussi attendue sur cette question cruciale d’ici peu.

Sans augmentation de ce plafond, les marchés pourraient être menacés et remués. Compte tenu des divergences et l’absence de compromis entre les démocrates et républicains, ce conflit pourrait s’enliser.

La correction des prix opérée la semaine dernière n’a pas tenu longtemps. L’or a retrouvé une santé dans un contexte de baisse du dollar et de données économiques peu fiables. Cependant, la baisse des prix de courte durée à contribué à l’augmentation des ventes de lingots.

Les résultats d’un sondage des participants de la semaine dernière à la conférence de la LBMA (London Bullion Market Association) ont montré que d’ici novembre, il était attendu que l’or s'échange à 1 405 $ l’once. Actuellement le métal jaune est coté à 1 310 $ l’once, 22% plus bas que les cours du début d’année. Pour l’instant cependant, le marché va continuer à se concentrer sur le budget américain.

Du côté de l'argent

Déclenchés par les ventes sur les marchés à terme et les ventes techniques, les cours de l’argent ont baissé de 2,7% mardi. En outre les investisseurs institutionnels ont ajusté leurs positions à la fin de ce trimestre, accentuant la pression sur le métal. Mercredi, l’argent a connu une hausse et a réussi à monter à 21,60 $ l’once. Le taux de change EUR / USD à 1,3600 a aidé cette reprise.

Les données sur l’emploi américain se sont révélées pires que prévu, accompagnées des déclarations de Mario Draghi, ce qui continue de maintenir des taux d’intérêt bas.

Un support se situe maintenant à 20,60 $ l’once. Le conflit sur le budget américain pourrait entraîner une hausse des cours de l’argent si l’or, de son coté, retrouve son statut de valeur refuge. Cette semaine de prix faibles, pourrait être affectée par une série d’évènements comme par exemple la réunion du FOMC (Comité Fédérale d’Open Market) du 9 octobre, la rencontre entre le FMI et la banque centrale ou encore les chiffres du chômage aux Etats Unis (attendus pour le 10 octobre).

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

prix
TRANSPARENCE DES PRIX
paiement
PAIEMENT SECURISÉ
livraison
LIVRAISON ASSURÉE