0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

Marchés financiers agités

Le 12/01/2016

Un début d'année agité pour les marchés financiers

 

Les préoccupations par rapport à l'économie chinoise ont agité les marchés en ce début d'année 2016. La bourse de Pékin a dû stopper les transactions durant près de deux jours afin d'éviter un enlisement de la situation.

Le statut de valeur refuge pour l'or est redevenu d'actualité : les cours du métal ont de nouveau augmenté pour atteindre 1 112 $ l'once vendredi dernier, son plus haut niveau depuis début novembre. En euro, le prix du gramme est repassé à 32,8 euros la semaine dernière, le prix le plus élevé depuis mi novembre.

Malgré la hausse des prix les investisseurs se sont placés en position d'acheteur. On continue d'assister à un fort intérêt envers les pièces dites « bullion » et même les ETFs continuent d'attirer les acheteurs. Les flux d'entrée se sont élevés à 257 000 onces juste pour la journée de jeudi dernier.

 

 

L'argent, un début positif pour l'année

 

Des débuts un peu plus faibles que l'or mais avec de bonnes perspectives.

 

L'argent a démarré l'année avec un gain de 4 % et s'est établi au dessus de la barre psychologique des 14 $ l'once. Il n'a cependant, pas été capable de profiter de regain d'attractivité de l'or en tant que valeur refuge. En effet, le métal a été affecté par la suspension de séance de la bourse chinoise.

L'argent a perdu 2 % par rapport à l'or pour arriver à un ratio or-argent de 78,7.

Cependant, les experts s'attendent à une reprise de l'économie américaine qui devrait permettre à l'argent d'engranger des gains supplémentaires et obtenir de très bons résultats cette année.

La résistance à  14,40 $ l'once qui s'est établit depuis mi décembre, limite les augmentations. De plus, suite à la nouvelle année, les ETFs ont réduit leurs stocks et ont liquidé pour 3 millions d'onces.

Différents signaux provenant des différentes économies mondiales vont avoir des répercutions sur les cours. Alors que l'indice d'achat (PMI) du secteur manufacturier en Chine a été plus mauvais que prévu la semaine dernière, les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, ont été meilleurs que prévu.

Vendredi dernier, le marché du travail américain a affiché d'excellents chiffres : 292 000 nouveaux emplois ont été créés en décembre et le taux de chômage est resté bas avec un taux de 5 % de personnes sans emploi. Les faibles chiffres de l'inflation au sein de l'union européenne crée des rumeurs quant à de possibles modifications de politiques monétaires au sein de la BCE.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX