0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Des matins qui chantent pour l'or.

Le 24/02/2012
Si l'on en juge d'après le cours de l'or qui semble reprendre un certain emballement, au lieu de s'en réjouir, il est plus à craindre que la crise perdure et qu'une réelle panique atteigne les investisseurs. Il apparaît que la bouée de sauvetage lancée à la Grèce, ne soit pas suffisante pour les rassurer. D'autant que les tracas causés par l'Iran ne prônent pas l'apaisement sur l'économie mondiale. Du coup, restant sur la défensive, ces investisseurs préfèrent, comme l'on dit: un tiens vaut mieux que deux tu l'auras. Ainsi, le cours de l'or au jeudi 23 février touchait les 1775 dollars, quand, la veille, on était tout heureux qu'il ait passé les 1760 dollars et qu'aujourd'hui 24 février, nous sommes aux alentours de 1780 dollars, en moyenne. Il faut ajouter aussi que la publication des indices PMI d'activité, pour le mois de février, n'ont fait que confirmer la situation maladive de l'Europe et que, partant, sa croissance apparaît de plus en plus compromise. Et comme pour enfoncer le clou, les chiffres de l’Allemagne ont dû lever encore plus le voile sur l'état de cette Europe bringuebalante. Comment ne pas s'inquiéter devant toutes ces incertitudes où l'avenir de l'économie européenne est plus qu'hypothétique. A cette crainte, une réponse s'impose: l'or. En effet, depuis le début de l'année et même dans la conjoncture actuelle, son cours ne cesse de progresser, gagnant plus de 13 % à ce jour, par rapport à la fin de l'année 2011. Il n'est donc plus étonnant que la barre des 1800 dollars l'once, soit franchie sous peu, et l'on est porté à croire que cela ne s'arrêtera pas là.
Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

livraison
LIVRAISON ASSURÉE
paiement
PAIEMENT SECURISÉ
prix
TRANSPARENCE DES PRIX