0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

L’Inde talonne la Chine dans la course au métal jaune

Le 04/05/2017

Ce n’est un secret pour personne, les deux grandes puissances que sont la Chine et l’Inde se sont lancées dans une course effrénée dont l’objectif est d’amasser la plus grande quantité d’or physique possible.

 

La raison qui pousse ces deux puissances économiques à maximiser leurs ressources aurifères est à peine dissimulée : elles veulent toutes deux acquérir leur indépendance de la politique internationale reposant sur la monnaie-dette. En cause, les pratiques souvent nébuleuses des banques centrales et leur ingérence dans les cours des métaux précieux.

A l’heure actuelle, on estime le stock d’or chinois à 3000 tonnes d’or mais la Chine ne veut pas s’arrêter là et ambitionne d’atteindre 14000 tonnes à l’horizon 2020. Quant à l’Inde, elle se place derrière l’Empire du milieu et la Russie avec environ 600 tonnes d’or physique.

Pourtant, l’Inde fait figure de compétiteur et ne manque pas une occasion d’accroître son stock. Ainsi en quatre mois, de décembre 2016 à mars 2017 la demande indienne affichait une augmentation de 15% soit 123,5 tonnes d’or. Prise en comparaison, la demande mondiale globale s’est caractérisée par une chute de 18%, soit l’équivalent de 1034,5 tonnes.

Cette hausse de la demande indienne est notable en ce qu’elle avoisinait seulement les 107,3 tonnes au début de l’année 2016. Cet écart s’explique par la grève des bijoutiers en 2016 contre la réintroduction d’un droit d’accise de 1%.

Suite à cette conjoncture, la demande en bijoux avait bondi de 16% au premier trimestre 2017 pour s’établir à 92,3 tonnes et encore il ne s’agissait que de bijoux.

On peut également citer le cas de l’Allemagne qui a subitement décidé de rapatrier son stock d’or jusque là entreposé en France, aux Etats-Unis et à Londres. Ce sont près de 111 tonnes qui ont été transportées depuis New York et 105 tonnes depuis Paris. Ajoutons à cela la recherche croissante de gisements domestiques en Russie mais aussi au Canada dont les coffres sont désespérément vides et l’on peut légitimement s’interroger sur le déclencheur de cette frénésie. 

Quand certains y voient une posture affichée par ces grandes puissances pour faire montre de leurs moyens, personne ne semble admettre une anticipation de l’affaiblissement du système monétaire contemporain.

Nous en traitions pas plus tard qu’hier (03/05/2017) dans l’article consacré aux conséquences des tensions géopolitiques sur la tendance haussière de l’or. Cette escalade dans la demande pourrait bien avoir comme conséquence de consolider la tendance haussière qui a caractérisé les cours depuis cinq mois. 

Les actions des grandes puissances traduisent une certaine anxiété, si les cours de l'or repartent à la hausse, le moment pourrait être idéal pour investir. Alors n'hésitez donc pas à venir nous rencontrer en agence Godot & Fils à Neuilly s/ SeineVersailles, dans le XVI e arrondissement de Paris ou à Toulouse. Sinon, rendez vous sur le site Internet dédié sur lequel vous pourrez acheter et/ou vendre vos métaux précieux. 

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX