0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous

Rapport or et argent semaine 21-27 avril

Le 28/04/2014

OR

 

L’or n’a pas su tenir la barre des 1 320 $ l’once qui avait été atteinte mi-avril et il s’est échangé à des niveaux bien inférieurs ces deux dernières semaines. Jeudi dernier, le métal jaune est retombé au plus bas niveau des deux derniers mois à 1 268 $ l’once. Ce matin, l’or se négociait à 1 302 $ l’once.

Bien que la crise en Ukraine et les tensions entre la Russie et l’ouest continuent à s’intensifier, l’or n’a pas su profiter pleinement de ces facteurs. Cependant, il reste des éléments d’influence à court terme et de nouveaux changements sur la situation en Ukraine qui pourraient entrainer une variation des cours.

La demande physique reste toujours prudente, les chiffres de ventes de la US Mint s’élèvent à 31 500 onces pour avril, ce qui représente une baisse de 80% par rapport au même mois de l’année dernière.

Ainsi, la demande provenant des petits investisseurs est faible, de même, les investisseurs institutionnels comme les ETFs, ont enregistré des flux de sortie relativement importants.

Selon l’agence Reuters, la demande en or en 2013 était en hausse de 15% pour atteindre 4 957 tonnes (le plus haut niveau de tout les temps). La raison principale était la forte demande sur le marché de la revente (Lingots/pièces : +421 tonnes) ainsi que le secteur de la joaillerie (+363 tonnes). La majorité de la demande provenait d’Asie.

Le conseil mondial de l’or prévoit que la demande chinoise va augmenter de 25% pour atteindre 1 350 tonnes par an, d’ici 4 ans. L’augmentation du niveau de vie de la classe moyenne est un des plus importants facteurs qui influenceront la demande chinoise à moyen long terme.

Pour le moment, il semble que la Chine a assez d’approvisionnement au vu de la baisse de 75% des chiffres des exportations en mars provenant de Suisse vers Hong Kong.

 

ARGENT

 

Après une semaine turbulente, le cours de l’argent a terminé en légère hausse. Avec des chiffres de l’économie américaine plutôt positifs, les cours ont été influencés principalement par les investisseurs spéculatifs.

L’ambiance trop pessimiste pourrait pousser l’or vers le bas pour atteindre 1 250 $ l’once et l’argent à 18,80 $ l’once. Comme il est devenu clair que ces niveaux ne seraient pas atteints, un rassemblement massif de positions courtes a permis de faire remonter les cours de l’argent à 19,95 $ l’once. Ces positions courtes avaient, par le passé, conduit l’argent à effectuer de très bonnes performances. 

Il y a un bon soutien en-dessous des 19 $ l’once et cette fois, l’argent ne s’est pas attardé longtemps sous cette barre fatidique. Les professionnels prévoient que, cette semaine, le métal gris va s’échanger au-dessus des 20 $ l’once. Dans le même temps, le marché va attendre les données économiques qui pourraient soutenir les cours, en particulier, les chiffres des salaires aux Etats-Unis qui vont sortir vendredi: si ils se révélaient mauvais, l’argent pourrait en profiter. D’autres données sur les biens durables, les chiffres de l’inflation ainsi que le climat des affaires devraient avoir leur importance.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

livraison
LIVRAISON ASSURÉE
paiement
PAIEMENT SECURISÉ
prix
TRANSPARENCE DES PRIX