0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

Résumé de la semaine de trading

Le 12/03/2018

Cours de l’or

Les perspectives concernant les cours de l’or s’améliorent du fait de la survenance de récents événements. La menace incarnée par la réforme des accords commerciaux portée par Donald Trump est devenue réalité lorsque celle-ci a été ratifiée jeudi.

La perspective de représailles ainsi que celle d’une guerre commerciale à l’échelle globale semble de plus en plus inévitable. En effet, l’Union européenne a déjà dressé une liste de produits américains susceptibles d’être taxés, ce qui n’a pour l’instant pas eu d’impact significatif sur le métal jaune, qui a seulement progressé de +0,45 points sur l’ensemble de la semaine de trading.

Le dollar est susceptible de chuter dans les jours à venir, ce qui pourrait dynamiser les cours de l’or, du fait que l’investissement dans les produits américains semble mois attirant tandis que les expectatives concernant la hausse des taux d’intérêt semble s’adoucir.

Les taux d’intérêt européens laissent à penser qu’ils seront maintenus à un niveau bas pendant encore quelques temps, ce qui ne mettra pas de pression sur l’or. Outre les préoccupations liées aux tarifs commerciaux, l’élection italienne s’est soldée par la victoire de deux partis eurosceptiques, en première et seconde position. Pourtant, la constitution d’un nouveau gouvernement semble encore loin à l’heure ou les débats au sein de la coalition sont attendus comme particulièrement difficiles. L’incertitude qui domine devrait pousser la BCE à adopter une posture Dovish, ce qui serait plutôt positif pour le métal jaune.

Vendredi, la publication des chiffres des emplois non agricoles aux Etats-Unis ont illustré le fait que l’économie américaine se portait bien, de même que l’augmentation des stocks. Pourtant, en comparaison avec l’ouverture de la semaine de trading, le dollar a perdu -0,1% face à l’euro tandis que l’or a gagné 0,1%. Cela nous amène donc à nous demander si cet indicateur est vraiment digne de l’attention qu’on lui porte, étant donné ses corrections fréquentes.

Cours de l’argent

L’argent se porte bien d’un point de vue quantitatif, pourtant l’adhésion nécessaire à l’augmentation de son prix se fait attendre. Le ratio or-argent est demeuré autour de 80 pendant quatre semaines consécutives et son prix est resté en dessous de sa moyenne de 200 jours, faisant ainsi apparaître l’argent comme sous-évalué.

En outre, une économie globale renforcée devrait soutenir le métal gris, du fait de l’utilisation qui en est faite en industrie, bien supérieure à celle de l’or. Pourtant, malgré cela, la demande en provenance des investisseurs laisse à désirer : la position nette non commerciale sur le Comex a atteint -7,05 moz (millions d’onces), ce qui s’approche dangereusement d’un bas de 15 ans, qui remonte au mois d’avril 2003.

La Pan American Silver a démontré le fait que la demande en investissement ne remonte pas le prix autant qu’elle le devrait et « les applications industrielles le limitent à 14 voire 15 dollars l’once » « la demande en investissement doit se faire sentir si l’on veut repartir sur de nouveaux pics ». L’offre en argent a néanmoins profité du prix élevé du zinc, qui a entraîné une augmentation de la production.

Toutefois Hecla Mining perçoit le marché actuel « comme ayant atteint un pic dans le niveau de production d’argent ». Or, un marché excédentaire n’est pas à même d’attirer les investisseurs. Ceci pourrait être amené à changer « s’il y a constatation d’un déficit continu ». Cela pourrait entraîner un regain d’intérêt de la part des investisseurs. 

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

livraison
LIVRAISON ASSURÉE
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
paiement
PAIEMENT SECURISÉ