0800 119 119 Appel et service gratuits
Prendre rendez-vous
Nos conseillers sont disponibles du lundi au vendredi de 9h30 à 18h par téléphone au 0800 119 119 ou par mail à contact@aoea.fr
En voir plus

Actualité des métaux précieux: Or, Argent, Platine, Palladium

Le 27/05/2013
L’or a connu sa plus forte hausse hebdomadaire en un mois (+1,7%) la semaine dernière. Lundi, le métal est tombé à 1.339,00 $ / oz et a clôturé en dessous de sa valeur la plus basse atteinte  en avril à 1,320.00 $ / oz. Ce matin, l’ors’échange à 1,393.00 $ / oz et donc encore en dessous de la barre importante des 1,400.00$/Oz.

Les impulsions ont été déclenchées une fois de plus par la Fed.  Ben Bernanke a annoncé la possibilité de réduire le programme d'achat d'obligations dès cette année, étant donné que l’économie et le marché du travail aux Etats-Unis devraient s’améliorer de façon durable. Bien que cette annonce ait eu un effet positif sur le dollar, il a pesé négativement sur l'or et l'euro.
Peu de temps après, cependant, le métal a été appuyé par les commentaires de St. Louis James Bullard président de la Fed. Il a déclaré accepter une mise en place d’un plan de relance économique seulement si l'inflation s'accélère. Bien que très attendue, l'inflation n’est pas apparue. L'or a été donc une fois de plus été pris entre des opinions contradictoires.

L’effet similaire semble avoir atteint les marchés boursiers: beaucoup de capitaux ont été transférés dans d'autres classes d'actifs, ce qui avait contribué à la baisse de l'or de 17% depuis Janvier de cette année. Vers la fin de la semaine dernière, la chute des bourses a permis de soutenir l’or au moins à court terme.

La baisse d'intérêt pour le métal jaune se reflète également  dans les données économiques fondamentales, que le conseil mondial de l'or a récemment publiées (WGC). Globalement, la demande a diminué de 13% au premier trimestre de cette année. Avec une baisse de 50%, cependant, le secteur de l'investissement a été particulièrement  touché: l’ETF (le fonds indiciel coté en continu) a vu des sorties pour 177 tonnes, ce qui ne pouvait même pas être compensé par la demande record en provenance de Chine (+22%), les Indiens (+52%) et des petits investisseurs américains (+43%) avides de bijoux et de lingots. La demande en Europe a chuté de 28% pour arriver  à 47,5 tonnes. Malgré les achats par les banques centrales qui ont également baissé (-5%), Marcus Grubb de WGC est convaincu que la demande d'investissement va se stabiliser au d’ici la fin de l’année.

 
ARGENT
L’argent a de nouveau reflété les mouvements de l'or. Déclenché par la vente technique, le métal avait commencé la semaine à des prix autour de 20.70 $ / oz - un niveau qu'il n'avait pas vu depuis 32 mois! Au total, le métal a bondi de 0,72% au cours de la semaine dernière. Le ratio or-argent continue à se négocier au-dessus de 60.


Le sentiment actuellement négatif se reflète dans les importations chinoises d'argent en baisse ainsi que la diminution des stocks de l'ETF (-2.12% - désormais à 535.032.994 onces). Néanmoins, les ETF sont toujours considérés comme étant à un niveau très élevé. En Europe, la BCE envisage d’étendre ses mesures monétaires pour soutenir l'économie. Si de telles mesures sont prises, l'argent peut être l'un des bénéficiaires. Les prix continuent à dépendre beaucoup des données économiques, ce  qui permet de tirer des conclusions sur la stratégie de la banque centrale. Cette semaine, le taux de chômage en Europe ainsi que des indices de consommation aux États-Unis figureront parmi les publications importantes  attendues pour vendredi.
 
PLATINE
Par rapport à l'or et l'argent, le platine a été incapable de matérialiser des gains substantiels. Le métal se négocie ce matin à des prix autour de $ 1,465.00 / oz  soit 65.00 $ / oz de plus que l'or. Les deux métaux ont une corrélation de 0,76.
Fondamentalement, de bonnes nouvelles du marché automobile européen ont été décelées. Comparativement à la même période l'an dernier, les ventes ont augmenté de 1,5% (principalement tirée par l'Allemagne, l'Espagne et la Grande-Bretagne).

Pour l'avenir, nous continuons à estimer un potentiel d’augmentation des prix. Ce point de vue est appuyé par l'annonce d'Anglo American Platinum qui va réduire la production en Afrique du Sud, ce qui devrait limiter l'offre. La grève continue à être une préoccupation majeure. Il n'ya pas longtemps, Lonmin, troisième producteur de platine du monde, a été confronté à des grèves sauvages lorsque la société a annoncé la fermeture de  plusieurs puits.
 
PALLADIUM

Pour une fois, le palladium est le seul métal à avoir subi des pertes importantes au cours de la semaine dernière. Le petit frère du platine a commencé dans le positif à l’ouverture des marchés à 735.50, mais a reculé de 1,75% et a clôturé la semaine à 724,50 $ / Oz.
D'un point de vue fondamental,  il n'y a guère de nouvelles. Johnson Matthey a prévu un déficit pour 2013 qui devrait soutenir les prix. Dans le cas où les cours chutent trop significativement, nous nous attendons à voir une hausse de la demande des industriels qui devraient,  en retour,  aider à stabiliser les prix. Dans les prochains jours, nous prévoyons une fourchette de négociation de 715,00 $ / oz - 750.00 $ / Oz.
 
RHODIUM, RUTHENIUM, IRIDIUM

Comme souvent, il y a peu de nouvelles qui entourent (small PGMs) la petite PGM. Les variations de prix sont généralement limitées donc également peu surprenantes. La gamme de prix d'Iridium est inchangée (920,00 $ / oz - 990.00 $ / oz). Le manque d'intérêt, cependant, semble provoquer un excèdent d'approvisionnement qui pourrait peser à moyen terme sur les prix. Il y a une demande relativement stable pour le ruthénium - actuellement la négociation s’opère dans une fourchette de 75,00 $ / oz - 90.00 $ / Oz. Généralement, la hausse de la demande est compensée par un bon approvisionnement. Le rhodium se négocie légèrement en dessous des 1,075.00 $ / oz - 1,125.00 $ / oz du fait que les grands consommateurs, et donc les acheteurs du métal (automobile et de l'industrie chimique), « restent sur la touche » en dépit du faible niveau des prix.

Partager cet article sur

RESTEZ INFORMÉS

Recevez les dernières actualités en vous abonnant à la newsletter

Suivez Godot & Fils sur les réseaux sociaux :

LIRE AUSSI

paiement
PAIEMENT SECURISÉ
prix
TRANSPARENCE DES PRIX
livraison
LIVRAISON ASSURÉE